La période que nous vivons actuellement est inédite, angoissante, incertaine, de quoi susciter des interrogations, et inspirer quelques vers, que j'ai proposé au Grand Prix Poésie RATP 2020.

INSOUCIANCE PERDUE

Le frôler je voudrais. Je le sens si près, mais
La chaleur de son dos, ses lèvres sur ma peau
Sont bannies ces temps-ci. J’en oublie qui je suis...

Les amis, les soirées et les karaokés,
Les apéros, les jeux, les rires au coin du feu.
Même une main tendue est maintenant défendue !

Observer les hérons, écouter des chansons
Partager ces passions, juste baiser son front,
Ça ne m’est plus permis, au soir de sa vie.

Si loin sont les parents de leurs petits enfants !
Comment tenir le lien dans ce monde incertain
Où sortir dans la rue, sans protection, vous tue ?

Bientôt ma liberté j’aurai recouvré, mais
Insouciance perdue, un jour reviendras-tu ?

MARLIE MILLER

Visuel du Coronavirus
Catégories : Poésies et chansons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.